2. Comment secourir quelqu’un ?

Les numéros d’urgence
Selon une étude de 2013 du GEMA, un français sur 4 ignore comment contacter la police ou le SAMU. Appeler abusivement les urgences est un délit, selon l’article 322-14 du Code pénal, la peine peut aller jusqu’à deux ans de prison et 30 000 euros d’amende (source).

SAMU

15Le Service d’Aide Médicale Urgente regroupe des médecins. Ils peuvent vous donner des conseils par téléphone, vous envoyer une ambulance ou intervenir directement sur le lieu de l’accident. Cependant, le SAMU étant surchargé d’appel, parfois anodin, il est parfois préférable d’appeler les pompiers qui répondent plus vite puisqu’ils disposent de plus de centres d’appel.

Pompiers

18Les pompiers interviennent généralement en cas d’incendie (tout produits inflammables) ou d’urgence médicale. Ils peuvent administrer les premiers soins et envoie gratuitement les personnes à l’hôpital. Ils ne sont pas là pour secourir des animaux ni porter des courses…

Police-secours

17La police intervient dès signalement d’une infraction (violence, vol, accident de la route…). Le numéro 17 répondant aux urgences, police-secours intervient peu pour nuisance sonore et conflits de voisinage, à vous d’enclencher d’abord des négociations à l’amiable.

Toutes urgences

112Ce numéro d’urgence est accessible depuis toute l’Europe, via une plateforme qui regroupe tous les services d’urgence (SAMU, pompier, police). Vous êtes dirigé vers quelqu’un parlant français. A terme, il remplacera les autres n° d’urgences. Ce n° est directement accessible depuis votre mobile alors pensez à le verrouiller pour ne pas que cet appel se déclenche et sature les plateformes téléphoniques d’urgences.

Toutes urgences

114

Ce numéro est uniquement accessible par SMS et fax pour les personnes sourdes et malentendantes.

Autres numéros
115 : urgence sociale pour trouver un hébergement de nuit au sans domicile fixe.
119 : pour les enfants en danger (ex: violence, jeux dangereux, racket, contenus choquants..), voir le site web.
3117 : n° d’urgence des transports parisiens si vous êtes témoin ou victime de situation portant atteinte à votre sécurité.

Les étapes des premiers secours
Pour rappel la loi punit la non assistance en personne en danger. L’appel aux secours ne suffit pas.
Les étapes à effectuer pour porter secours
Cas grave
Lorsqu’une personne perd connaissance, vous devez agir très rapidement surtout si elle ne respire plus et pouvez à votre niveau intervenir. N’oubliez pas de sécuriser le lieu de l’accident et de vous protéger avant toute action.
Perte de connaissance
PLS

  1. Parler à la victime pour vérifier si elle est consciente.
  2. Contrôler sa respiration : regarder si son thorax se soulève et si l’air sort de son nez. Basculer pour cela la tête en arrière de la victime et tirer sur son menton pour ouvrir la bouche.
    Astuce
  3. Si la personne respire, la placer en Position Latérale de Sécurité (cf. photo ci-contre). Si non, voir cas « arrêt cardiaque ».
  4. Ouvrir la bouche de la victime pour ne pas qu’elle s’étouffe si elle vomit.
  5. Retirer tout objet de sa bouche pouvant obstruer ses voix respiratoires. Note : l’expression « avaler sa langue » est inexacte puisque la langue est un muscle relié au corps, il n’obstrue pas les voies respiratoires.
  6. Appeler les secours.

Arrêt cardiaque
Massage cardiaque

  1. Vérifier la respiration de la victime. Lorsqu’une personne ne respire plus : procéder à un massage cardiaque. Cependant, ne tentez pas un massage seul. Une personne doit pouvoir appeler les secours et relayer la personne qui s’épuise pendant le message cardiaque jusqu’à l’arrivée des secours.
  2. Procéder au massage cardiaque et au bouche à bouche. Alterner 30 compressions et 2 insufflations jusqu’à respiration de la victime. Pour plus de détails, regardez la vidéo ci-dessous.
  3. Aider vous d’un défibrillateur si possible. A savoir : un défibrillateur arrête le cœur, il est à utiliser en complément d’un massage cardiaque. Il est composé de 2 capteurs à poser sur le buste nu de la victime et d’un bouton on/off. Des applications mobiles permettent de trouver des défibrillateurs ici.

Apprendre les gestes qui sauvent avec les pompiers avec la vidéo ci-dessous.

Accidents de la vie courante

Un accident domestique a lieu toutes les 2 minutes et sont les plus nombreux avec 20 000 décès par an. La moitié des français ne connaissent pas les gestes qui peuvent sauver. Je vous propose d’apprendre les gestes qui soulagent à travers 5 cas d’accident domestique ou du travail.

Intoxication

Intoxication

  1. Protéger le lieu (ex: refermer la bouteille d’eau de javel, la mettre hors de portée).
  2. Calmer la personne.
  3. Ne pas faire boire la personne, ni la faire vomir sous peine d’aggraver la douleur.
  4. Appeler le centre anti-poison ou le 15.

Hémorragie

Tâches de sang1. Protéger le lieu.
2. Se munir d’un tissu propre.
3. Enrouler la plaie de la victime avec le tissu et appuyer pour comprimer la plaie et arrêter le sang.
4. Lavez-vous les mains.

Autres cascompression
– Si objet coupant dans la plaie : ne pas retirer l’objet coupant de la plaie car elle bloque l’hémorragie.
– Si membre sectionné: les mettre sous glace en attendant les secours.
Note : une plaie ne se nettoie pas avec de l’alcool, mais un désinfectant.

Électrisation

Electrisation 1.Coupez le courant et l’eau (suivant la situation).
2. Prendre des objets isolants pour manipuler la victime (ex: papier de journal).
3. Vérifier si la personne est consciente.
4. Appeler les secours.

Brûlure

Produits inflammables 1. Enlever les vêtements en contact de la brûlure.
2. Mettre la plaie sous l’eau tiède au moins 10 minutes.
Note : une plaie ne se nettoie pas avec de l’alcool, mais un désinfectant.

Étouffement
Actions à faire en cas d'étouffement 1. Encourager la personne à tousser.
2. Desserrer col et chemise.
3. En cas d’échec, donner une à cinq tapes dans le dos.
4. En cas d’échec, effectuer cinq compressions abdominales (méthode de Heimlich).
5. Recommencer les étapes 4 à 5 jusqu’à ce que la personne reprenne une respiration spontanée.

Les +
Passer votre brevet de secouriste

Dès 10 ans, vous pouvez passer votre PSC1 (Prévention et secours civiques de niveau 1) par votre ville, les pompiers et les associations type Croix Rouge. Les tarifs de cette journée de formation varient en fonction de vos revenus, compter une soixante d’euro.

Faire un don

– Don du sang : carte des établissements.
– Don de plaquette ou de plasma : en savoir plus.
– Don d’organes ou de tissus : en savoir plus.
– Don de sperme ou d’ovocyte : en savoir plus.

Votre avis compte !

Laisser un commentaire